Jobdating et handicafé : actions de l’ADAPT

L’Association pour l’insertion des personnes handicapées (ADAPT) s’engage pour la non discrimination à l’égard des travailleurs handicapés et leur insertion dans le monde professionnel. Ainsi, l’ADAPT est à l’origine de la création du Jobdating et de Handicafé.

Le Jobdating :
Peu de gens le savent, pourtant le Jobdating est un concept créé par L’ADAPT en 2004 pour favoriser la rencontre entre travailleurs handicapés et recruteurs.

Description : Le principe est connu puisque largement inspiré du speed-dating. A l’accueil, les organisateurs remettent les CV des candidats aux recruteurs. Après un premier tri, les recruteurs sélectionnent les six candidats qu’ils souhaitent rencontrer. Ainsi, les recruteurs circulent de tables en tables (auxquelles se trouvent les candidats) et des entretiens s’enchaînent toutes les 12 minutes, au rythme d’une cloche. A la fin du Jobdating, recruteurs et candidats se retrouvent autour d’un repas.

Résultats : Les rencontres sont rapides, chacun va à l’essentiel. Le but recherché par l’ADAPT lors de ces jobdating est de faire reculer les préjugés. D’après l’ADAPT, plus de 70% des entrevues se poursuivraient dans la quinzaine par un entretien plus approfondi. Et cela se solderait par un taux d’embauche des candidats de l’ordre de 60% dans les six mois suivant l’évènement.
http://www.ladapt.net/ewb_pages/j/jobdating.php

handicafé


– Les Handicafés :
En s’inspirant du large succès rencontré par le « Jobdating », l’ADAPT a créé ce nouvel évènement « Handicafé » afin de combiner les avantages du « Jobdating » avec celui des forums traditionnels.

Description : A leur arrivée, les candidats reçoivent la liste des entreprises présentes tandis que les recruteurs reçoivent la liste des candidats ainsi que les postes qu’ils recherchent. Ensuite, chacune des deux parties se rapproche de l’autre en fonction de ses recherches. Contrairement au jobdating, aucune limitation de durée dans les entretiens. Ainsi, une discussion s’amorce simplement, dans un lieu convivial, autour d’un café.

Des représentants de l’ADAPT sont là pour fluidifier les échanges, en repérant les points bloquant (ex : candidats un peu perdus où trop timides) et en mettant chacun en confiance (aide à la préparation des entretiens, mise en relation, etc.).

Résultats : Tout au long de l’opération, chacun va à la rencontre de l’autre. Pour les entretiens qui auront fait mouche, une seconde prise de contact sera possible : dans le circuit traditionnel de l’entreprise. Certains partenaires de l’ADAPT tels que La Poste et Areva se seraient déjà saisis du concept.
http://www.ladapt.net/ewb_pages/h/handicafe.php

handicap1

Les plus-values de ces initiatives :
D’une part, les entreprises participantes reçoivent des candidats qu’elles n’auraient peut-être pas touchés avec le processus de recrutement traditionnel. Ces outils permettent de diversifier leurs canaux de sourcing.

D’autre part, cela contribue à faire évoluer le regard des employeurs vis-à-vis du handicap et à bannir les idées reçues. En effet, la plupart des personnes reconnues travailleur handicapé souffrent de handicaps non visibles : mal de dos, allergies… Les adaptations au poste de travail sont possibles.

Ces concepts ont été largement repris par les entreprises ou les salons évènementiels sur le thème du recrutement. 

Les plus :
– de nombreuses rencontres avec les candidats (développement de la base de CV)
– des premiers contacts en face à face
– développe l’image de l’entreprise qui recrute
– faible coût de l’opération

Les moins :
– traitement des candidatures « papier » assez lourd
– taux de retour souvent faible du point de vue qualitatif