« Stage and drink », la formule Akka

« Entrez prendre un verre, ressortez avec un stage », voilà l’accroche d’Akka Technologie pour attirer les étudiants à la recherche d’un stage !

En cette fin d’année, Akka Technologie participe aux forums organisés par les écoles d’ingénieurs pour proposer des stages aux étudiants… comme toutes les entreprises du secteur… mais pour se différencier de ses concurrents (notamment Alten et Altran), Akka Technologies distribue des flyers aux candidats pour les convier à une soirée. Une soirée étudiante ? Presque : une soirée « cocktail » pour recruter des stagiaires en fin d’études.

Pour cibler ses écoles cibles (Ensta, Centrale Paris, Centrale Lyon, Insa Toulouse, etc.), Akka organise 3 dates en novembre dans les villes de Paris, Lyon et Toulouse.

Le principe : les candidats se rendent sur le compte Facebook d\’Akka, cliquent sur « j’aime » (pour faire le buzz de l’évènement) et reçoivent leur « pass VIP ».

L’objectif de la soirée : échanger avec les managers, ingénieurs et équipes de recrutement autour d’un verre (et de son CV) pour décrocher l’un des 100 stages de fin d’études à pourvoir.

Pour motiver les étudiants, en plus de l’atmosphère ambiancée du bar, quelques cadeaux à gagner par tirage au sort : un IPAD, un IPOD et un smartphone.

A lire également dans ce blog sur le même thème :

Le Community Management, nouvelle arme des entreprises

« Directement rattaché à la directrice carrières & recrutement, vous avez pour mission de repérer et d’attirer les internautes, afin de les amener à être candidat, via les plateformes internet autour de pôles d’intérêts communs… »

Voici le type d’annonces qui parait sur les sites d’emploi au fur et à mesure où les entreprises souhaitent maitriser leur « E-réputation ». A la frontière du marketing, des RH et de la communication, le Community Manager envahit les réseaux sociaux pour écouter, promouvoir, créer l’évènement, attirer les candidats… Le nombre de pages Facebook ouvertes à l’effigie des entreprises illustre l’intérêt des entreprises pour ces nouveaux espaces d’échanges. A titre d’exemple, je vous propose d’observer le profil de PSA ouvert sur Facebook en mai dernier : 
http://www.facebook.com/psamyexperience#!/psamyexperience

En lançant PSA my EXPERIENCE, le Groupe PSA s’adresse directement aux étudiants afin de les amener à postuler aux offres du Groupe. En complément du « mur » où sont publiées les différentes interventions du Community Manager et des internautes, plusieurs onglets répertorient les offres de PSA organisées par thèmes : stages, alternance, VIE…

Pour animer la page et drainer un maximum de visiteurs, le Community Manager se fait le relai des évènements de la marque :

  • organisation de concours thématiques (design, photos, etc.)
  • invitation à des soirées branchées en partenariat avec une radio (très efficace auprès des jeunes : http://blueboxsoundz.com/)
  • mise en avant des innovations technologiques de la marque
  • Etc.

Sans jamais oublier l’objectif premier qui est de recruter ! Et pour cela, la communication RH entre en scène :

  • publication de témoignages des stagiaires du groupe sous forme de podcasts
  • reportage sur les évènements écoles (visites de sites, actions de sponsoring, etc.)
  • rappel des chiffres du Groupe en matière de recrutements
  • et surtout, invitation aux soirées recrutement !

Ainsi, PSA a fait le lien entre le monde virtuel et la vraie vie en organisant une série de soirées recrutement par thèmes (jeunes diplômés des filières électricité et mécanique, étudiants en marketing, candidats à l’alternance en situation de handicap, etc.).

Une initiative intéressante avec de belles réalisations lors des 3 premiers mois mais pour laquelle le succès devra s’apprécier sur la durée.

Pour compléter cet article relatif au Community Manager, je vous propose de visionner la présentation de l’agence Dagobert qui présente l’intérêt du métier en partant du constat que le 1/4 des recherches concernant les 20 marques les plus connues dans le monde aboutit sur un contenu généré par un internaute.

Le métier de Community Manager

L’innovation week d’ALTRAN : une innovation RH ?

Peut-être avez-vous été destinataire d’un mail d’ALTRAN qui vous suggérait ceci :

« Vous souhaitez changer de carrière ? Participer aux plus grands projets technologiques internationaux ? Rejoindre le leader européen du conseil en innovation ? Rendez-vous à l’Innovation Week ! Innovation Week, c’est une opération de recrutement qui vous propose plus de 150 offres d’emploi partout en France du 17 au 21 mai. » 

En effet, depuis quelques jours, le groupe de services en ingénierie ALTRAN fait la promotion de sa campagne de recrutement baptisée « innovation week » pour laquelle un site web dédié a été déployé : www.altraninnovationweek.com

Si vous avez récemment suivi les opérations de recrutement de L’Oréal avec « What R U up 4 » (voir mon article sur le sujet) et de la RATP avec « Ze Forum » (voir mon article sur le sujet), alors vous aurez certainement une impression de déjà vu puisque l’Innovation Week ressemble fortement à un mix de ces deux opérations (visite de locaux virtuels, témoignages vidéos et rendez-vous virtuels orchestrés au cours d’une période définie).

L’innovation week, qu’est-ce que c’est ?

C’est une opération de recrutement online d’une semaine – du 17 au 21 mai 2010 – pilotée par ALTRAN qui cherche à attirer les candidats sur ses métiers en faisant valoir 150 postes à pourvoir. Les candidatures suscitées par cette opération seront traitées dans un processus classique (dépôt de CV sur le site puis entretiens sur le terrain avec les recruteurs).

Et pour attirer les candidatures, ALTRAN a déployé :

Une opération de recrutement visant à faire découvrir le groupe à travers le concept interactif d’un immeuble que les visiteurs peuvent parcourir afin de visionner, au gré des étages, témoignages et interviews vidéos.

Un planning thématique d’une semaine au cours duquel les plages horaires 12h / 14h et 17h / 18h seront dédiées à des chats vidéos destinés à échanger sur les activités du groupe et à faire connaître les directions régionales d’ALTRAN.

Le tout sous la forme d’un « bouquet de communication » façon web 2.0 puisqu’ALTRAN promet 20 vidéos « On Demand » (VOD) sur les métiers du groupe, 15 chats vidéo en direct et 5 fils Twitter (http://twitter.com/altranfrance) destinés à faire vivre la journée d’un consultant.

Les « plus »

Bien qu’elle puisse paraître risquée, la « vraie » nouveauté réside dans l’adaptation du concept « Chat Roulette » au recrutement via un « Job Roulette ». En effet, la SSII s’est inspirée du « Chat Roulette », site (controversé) de messagerie instantanée par webcam qui met les internautes en relation de manière aléatoire et qui permet de changer d’interlocuteur façon « zapping » en ayant la possibilité de cliquer à volonté sur la touche « next ». Par ce biais, ALTRAN promet aux visiteurs de les mettre en relation avec 100 collaborateurs du groupe (dirigeants, managers, consultants, hôtesses d’accueil, etc.) le jeudi 20 mai pendant une heure, ceci afin d’échanger sur les conditions de travail, les missions, les possibilités d’évolution, etc.

Un bon point également pour la réalisation d’interviews vidéo de collaborateurs sur le thème de la « boîte à question » du Grand Journal de Canal + (rendez-vous au 7ème étage de l’immeuble virtuel).

Les « moins »

Moins d’un mois après le forum virtuel de la RATP qui a mis en relation ingénieurs et candidats, l’opération d’ALTRAN n’est pas vraiment une innovation comme pourrait le laisser penser son nom… Et la visite virtuelle des locaux de l’entreprise, largement inspirée par le business game de L’Oréal, recèle très peu de surprises puisque chaque étage se limite à des visionnages de vidéos (dommage qu’il n’y ait pas des bonus cachés qui dévoilent vraiment les conditions de travail de l’enteprise).

Si ALTRAN nous promet de « découvrir l’entreprise de l’intérieur » à travers le site web de l’opération « Innovation Week », fort est de constater que les discours sont institutionnels et engendrent une communication assez « froide ». En lisant les intitulés de postes des collaborateurs qui mènent la visite du site (Directeur recrutement et image employeur, Responsable communication de recrutement, Responsable marketing employeur, etc.), on comprend alors l’importance donnée à l’image et à la communication… ce qui ne rassurera pas forcément les candidats méfiants vis à vis des discours s’inscrivant loin de la réalité du terrain…

Rendez-vous du 17 au 21 mai pour voir si les 12h de chats vidéos et la Job Roulette amèneront de vrais échanges informels et laisseront entrevoir une image moins formatée du groupe ALTRAN… 

Pour lire le communiqué de presse du groupe ALTAN au sujet de l’innovation week : cliquez ici

La RATP investit les médias sociaux avec son forum online

Pendant une semaine, la RATP a organisé un forum en ligne destiné à permettre les échanges entre ses ingénieurs et les étudiants.

Quel objectif ?

L’objectif de la RATP était de revaloriser son image auprès des étudiants et d’attirer ainsi davantage de candidatures sur ses différents métiers.

Quelle cible ?

Les étudiants en écoles d’ingénieur étaient la cible de cette opération. En effet, la RATP a constaté que plusieurs a priori étaient véhiculé par les étudiants à propos de l’entreprise : mauvaises conditions de travail, manque de dynamisme, responsabilités et perspectives de carrières limitées, etc.

Quels moyens ?

Pour construire cette opération, la RATP s’est offert les services de l’agence de communication Euro RSCG C&O. En rupture, avec les traditionnels forums étudiants, la RATP s’est positionnée sur Internet pour toucher les étudiants à travers trois supports principaux :

– une plateforme dédiée à l’opération : cliquez ici
– une page facebook dédiée au forum : cliquez ici
– la « chaîne RATP » sur youtube : cliquez ici

Tout a été mis en oeuvre pour donner une image moderne et dynamique de la RATP : le choix du nom de l’opération résolument décalé, l’investissement de supports familiés aux « jeunes » tels que les réseaux communautaires, l’utilisation de visuels et d’animations sur le site de l’opération pour une ambiance « 2.0 », etc.

Et pour faire le buzz, une campagne de communication a eu lieu : annonces dans les écoles d’ingénieur, articles dans la presse, bandeaux publicitaires sur le web, tags sur Facebook, etc.

 

Le déroulement de l’opération

L’opération s’est déroulée sur un temps restreint (du 29 mars au 2 avril 2010) afin de créer l’évènement et de maximiser les échanges.

D’une part, les participants pouvaient « tchatter » en ligne avec les ingénieurs de la RATP connectés. D’autre part, des liens étaient disponibles sur la page d’accueil afin de présenter les métiers de l’entreprise ainsi que les projets en cours.

Enfin, chacun pouvait consulter la dizaine de vidéos métiers postées via youtube sur la « chaîne RATP ». Ces vidéos, très soignées, présentent les principaux métiers de la RATP de façon très efficace. Voici ci-dessous l’une des vidéos :

Les vidéos sont présentées sous la forme de reportages « caméra au point » effectués par les étudiants. Chaque vidéo respecte la structure ci-dessous :

1/ Présentation de l’étudiant : ses études, ses hobbies, son projet professionnel et surtout sa vision de la RATP.  
La RATP a fait le choix de communiquer sur les éléments expliquants sa mauvaise réputation afin de mieux contre-attaquer. Ainsi, chaque étudiant énonce ses a priori :

– dur de travailler dans une entreprise où le climat social est plutôt tendu,
– manque de dynamisme de l’entreprise : « reste assis t’es payé »,
– ce n’est pas une entreprise d’ingénieurs.

 2/ Présentation de l’ingénieur RATP : son lieu de travail, son parcours, son projet…

 3/ Echanges de questions / réponses entre l’ingénieur et l’étudiant directement sur le lieu de travail.

 4/ Recueil de l’avis de l’étudiant à l’issue de la rencontre
L’avis des étudiants énoncé en fin de vidéo met en avant l’évolution de leur perception de la RATP en tranchant avec leurs a priori initiaux. 

 

Les résultats

D’après la page Facebook de la RATP dédiée à l’opération, « la première édition de Ze Forum RATP a été un vrai succès ! Plus de 10 000 internautes se sont connectés sur le site. En 5 jours, ce sont un millier de chats et 500 messages échangés qui ont permis aux 150 ingénieurs mobilisés et aux internautes de discuter avec passion de leur métier et de leurs projets. ».
L’histoire ne nous dit pas le coût de l’opération et le nombre de candidatures recueillies grâce à cette initiative.

En résumé, une initiative originale de la RATP qui s’est appropriée les médias sociaux le temps de cette opération pour valoriser son image auprès des étudiants.

Pour en savoir plus :
La présentation de l\’opération sur le site de la RATP
Le dossier de presse RATP