« Stage and drink », la formule Akka

« Entrez prendre un verre, ressortez avec un stage », voilà l’accroche d’Akka Technologie pour attirer les étudiants à la recherche d’un stage !

En cette fin d’année, Akka Technologie participe aux forums organisés par les écoles d’ingénieurs pour proposer des stages aux étudiants… comme toutes les entreprises du secteur… mais pour se différencier de ses concurrents (notamment Alten et Altran), Akka Technologies distribue des flyers aux candidats pour les convier à une soirée. Une soirée étudiante ? Presque : une soirée « cocktail » pour recruter des stagiaires en fin d’études.

Pour cibler ses écoles cibles (Ensta, Centrale Paris, Centrale Lyon, Insa Toulouse, etc.), Akka organise 3 dates en novembre dans les villes de Paris, Lyon et Toulouse.

Le principe : les candidats se rendent sur le compte Facebook d\’Akka, cliquent sur « j’aime » (pour faire le buzz de l’évènement) et reçoivent leur « pass VIP ».

L’objectif de la soirée : échanger avec les managers, ingénieurs et équipes de recrutement autour d’un verre (et de son CV) pour décrocher l’un des 100 stages de fin d’études à pourvoir.

Pour motiver les étudiants, en plus de l’atmosphère ambiancée du bar, quelques cadeaux à gagner par tirage au sort : un IPAD, un IPOD et un smartphone.

A lire également dans ce blog sur le même thème :

GFI reçoit ses candidats au cours de soirées thématiques

Dans un secteur d’activité (SSII) qui reste parmi les plus actifs du marché de l’emploi, GFI Finance a pris l’habitude d’innover afin de se distinguer auprès des candidats.

  • Soirée salsa

En 2008, GFI avait organisé une série de « speed recruting salsa » dans le but d’identifier une centaine de candidats (ingénieurs d’études, analystes fonctionnels, chefs de projets, etc.). Suite à une présélection mail et téléphonique, des invitations furent envoyées aux profils les plus intéressants pour participer à l’une des sessions organisées dans un lieu branché.
La soirée se déroulait 
en trois parties : accueil des candidats autour d’un cocktail pendant la présentation de la société, de rapides entretiens avec les responsables RH puis une initiation à la salsa au milieu de la piste de danse.

  • Soirée poker

Il y a quelques semaines, la région Ouest de GFI poursuivait les initiatives originales en lançant une soirée « speed recruiting poker » dans un restaurant de Nantes. Le programme était sensiblement le même qu’en 2008 : présentation de la société, entretiens face à un binôme recruteur / commercial, cocktail avec les collaborateurs de GFI et participation à une partie de pocker.

  • Soirée rugby

 
Enfin, dans quelques jours, GFI Sud Ouest inaugurera une soirée « speed recruiting rugby » La soirée se tiendra au stadium de Toulouse.
Au programme : visite du stade, rencontre avec Jean-Baptiste Elissalde, échanges sur le thème du rugby et des valeurs transposées dans la société GFI, et bien sûr… entretiens de recrutement !

Les points forts de ces soirées thématiques sont nombreux : faire parler de l’entreprise en organisant un évènement original, véhiculer une image dynamique de l’entreprise, valoriser la bonne ambiance qui règne en interne, échanger de manière privilégiée avec une sélection de candidats afin de leur donner envie d’intégrer l’entreprise, etc.

Néanmoins, suite à ces situations toujours très « fun et détendues », attention au retour à la réalité lorsque pour les candidats qui intégront l’entreprise… Cela ressemble beaucoup à la blague du DRH qui décrit le paradis aux candidats… Si vous ne la connaissez pas, cliquez ici : http://fautrigoler.free.fr/html/drh.html

H&M et son « cocktail recrutement »

Quand certains profils sont convoités par plusieurs entreprises, les recruteurs font dans l’évènementiel pour se différencier de leurs concurrents. C’est le cas d’H&M qui recherche des managers pour ses magasins… comme beaucoup d’enseignes du secteur de la distribution.

En faisant un mix entre le concept des portes ouvertes et celui de l’after work, H&M a innové en lançant le cocktail de recrutement. Ainsi, l’enseigne de prêt-à-porter a convié 200 candidats, de 21h à minuit, dans plusieurs de ses magasins en île de France. Objectif : recruter 50 managers pour ses points de vente de la région parisienne.

Quand les recruteurs font dans l’évènementiel

Pour réussir l’évènement, une forte campagne de communication été construite en amont de la soirée.
Ainsi, H&M s’est notamment appuyé sur ses boutiques pour relayer le message auprès de ses clients (et candidats potentiels). Et pour créer le buzz jusqu’au bout, tout a été mis en oeuvre : affiches sur les vitrines, stickers dans les cabines, présentoirs aux caisses, tee-shirts portés par les employés, cartes postales avec la mention « Vous voulez travaillez avec nous ? H&M recrute des managers »…

Afin que l’ensemble des candidatures recueillies grâce à l’opération soient centralisées sur le site de recrutement (ce qui facilite leur traitement), les différents supports de communication renvoyaient les candidats vers le site de recrutement où ces derniers effectuaient une préinscription en ligne pour participer à la soirée. Autre intérêt de cette préinscription en ligne, elle permet aux recruteurs de faire une présélection des candidats les plus intéressants à rencontrer le jour J… 

C’est notamment grâce à ce type d’initiatives qu’une enseigne diversifie ses canaux de recrutement, se crée une base de CV et soigne son image employeur en apparaissant comme moderne et dynamique.