3 exemples de blogs RH

L’essor des blogs est un indicateur fréquemment utilisé pour expliquer la « révolution » engendrée par le Web 2.0. On compterait ainsi 10 millions de blogs en France (dont le tiers d’actifs).

On a souvent prédit l’appropriation de cet outil par les DRH, notamment en raison des nombreux avantages qu’il présente (coût, simplicité, interactivité, transparence). Toutefois, très peu de blog RH d’entreprises sont apparus au grand jour.

Je vous propose de zoomer sur 3 exemples de blogs que j’ai examinés pour vous.

√ Sephora : le plus connu

Souvent cité dans les exemples de blog RH, Sephora a récemment reçu le Prix de l’Initiative RH 2009 organisés par Hudson en partenariat avec Le Figaro – L’express.
Lien vers le blog Sephora

• Le concept :
– un blog dont le contenu est alimenté par les salariés
(un modérateur contrôle en amont le respect des règles)
– une visibilité du blog à l’externe par les internautes avec la possibilité de laisser des commentaires
– des liens vers les fiches métiers et les offres d’emplois

sephora
• Les « plus » :

– un outil vivant grâce aux messages postés régulièrement par les collaborateurs de l’enseigne avec de nombreuses réactions sous forme de commentaires
– un instrument collaboratif qui amène des échanges d’expériences entre les différents collaborateurs basés en France et à l’étranger
– une crédibilisation des points forts de l’enseigne à travers le vécu des salariés (ex : mobilité interne, formation…) qui permet de développer l’attractivité de l’enseigne et de ses métiers
– un outil de veille qui permet de capter les signaux alertant au sein et en dehors de l’entreprise (dans une interview, la Responsable Développement RH de Sephora affirme qu’une formation des managers a été mise en place suite à des messages relatifs au stress pendant le travail)

Les « moins » :
– des messages et des commentaires régulièrement « entachés » de fautes d’orthographe (revers de la spontanéité accordée aux collaborateurs ?)

Ci-dessous l’auto promo de Sephora autour de son blog :

 

√ Michelin : la promotion des métiers

 Moins connu, le blog de Michelin est clairement orienté recrutement.
 Lien vers le blog de Michelin

Le concept : un blog où ont été mis en ligne des témoignages « métiers » de salariés 

michelin
• Les « plus » :
– des témoignages sélectionnables par métier ou par thème (recrutement, intégration, formation)
– la convivialité du blog agrémenté d’une dizaine de vidéos
– un balayage exhaustif de l’ensemble des thèmes RH (intégration, formation, évolution…) certainement dû à la centralisation de l’outil par la DRH

Les « moins » :
– un manque d’interactivité dû à l’absence de commentaires par les collaborateurs ou les internautes (remarque : le site prévoit d’ouvrir le blog aux commentaires)
– pas assez de spontanéité dans les témoignages et par conséquent une absence de réelle transparence (on a le sentiment que les témoignages ont été très cadrés par la DRH)
– aucune indication sur les dates de mise en ligne des messages (donc aucun indicateur de mise à jour régulière du blog)

 

√ Casino : un blog interactif

Dans le secteur de la grande distribution, la blog le plus connu est celui de Michel-Edouard Leclerc (blog que nous classerons dans la catégorie « blog de dirigeants » plutôt que « blog RH »).
Une autre enseigne du secteur, Casino, propose un blog dédié au recrutement.
Lien vers le blog de Casino

Le concept :
– des messages mis en ligne par le DRH de l’enseigne afin d’appuyer les différents domaines de la politique RH
– une ouverture du blog en interne et à l’externe avec la possibilité pour les collaborateurs et les internautes de poster des commentaires
– des réponses aux commentaires apportés par la DRH (signées par l’équipe recrutement)

blog_casino

 • Les « plus » :
– une interactivité qui fonctionne à la vue des nombreux commentaires postés
– des réponses aux commentaires régulièrement apportées par la DRH
– une organisation des articles par catégories
– l’indication des flux sur le blog (date de publication, nombre de commentaires, nombre de consultations)

 • Les « moins » :
– un blog trop rarement alimenté en nouveaux messages (le dernier message date de novembre 2008) alors que le blog continue d’être consulté et commenté (des commentaires et des réponses apportées par la DRH datent d’août 2009)
– un manque de convivialité (couleurs et organisation des contenus un peu décevants)
– un nom orienté purement recrutement (recrute.supercasino.fr) qui n’est plus tout à fait en adéquation avec le contenu du blog qui a évolué vers de nombreux échanges entre la DRH et ses collaborateurs sur d’autres thèmes RH (évolution interne, formation…)

 

– Des conseils avant de se lancer

Après avoir pris connaissance de ces 3 exemples, voici une synthèse des 5 conseils énoncés par Loïc Le Meur, PDG de Six Apart France, éditeur d’outils de publication de weblogs. Article publié dans Le journal du net en septembre 2005 (toujours d’actualité).

1- Jouer la transparence
Ne pas mentir ou supprimer les commentaires critiques. Préférer des explications franches et directes mises en ligne sur le blog officiel.
2- Ne pas interdire
Ne pas censurer ses salariés en interne. Editer une charte d’utilisation pour se prémunir contre les insultes, la diffamation ou la publicité extérieure.
3- Apporter une valeur ajoutée
Ne pas copier / coller la communication institutionnelle dans le blog.
4- Bloguer régulièrement
Compter au minimum une à deux contributions par semaine.
5- S’ouvrir sur l’extérieur
Objectif : augmenter son audience potentielle.

 

Avis à ceux qui voudraient se lancer dans la construction d’un blog au sein de leur entreprise… 

Inside Air France – Une plateforme d’échanges

Pour attirer les candidats et se différencier de leurs concurrents, les entreprises cherchent à renouveler leurs moyens de communication.
Se montrer plus transparent, plus proche des candidats, en créant davantage d’interactions entre l’interne et l’externe, c’est ce qui caractérise l’entreprise moderne appelée « l’entreprise conversante ».
inside air france

Exemple d’Air France avec son site Inside Air France

– Présentation

Un site internet très sobre (3 rubriques + un lien vers la rubrique RH d’Air France) et un logo « Inside Air France » looké façon « décontraction », certainement pour entretenir le côté « off » déstiné à attirer les curieux…
inside_airfrance

 – Contenu

« Inside Air France » est un nom qui semble avoir été inspiré par le titre de l’émission de TFI « 50 minutes inside ». Comme son nom l’indique, ce site est destiné à découvrir Air France de l’intérieur grâce à des questions / réponses entre internautes et collaborateurs du Groupe.

L’internaute a accès à une liste de collaborateurs sélectionnables par métier, contrat ou formation. Il peut poser ses questions via un formulaire simplifié ou consulter les réponses aux questions préexistantes.

Exemple de questions posées :
– Pourquoi être entré chez Air France ?
– Quels conseils donner à celui qui souhaite exercier le même métier que vous ?
– Quelle est votre vision de la politique sociale et salariale de l’entreprise ?curieux
– Quels sont vos meilleurs souvenirs professionnels chez Air France ?

Plus d’une cinquantaine de collaborateurs ont ainsi accepté de répondre aux questions.
Ceux-ci sont présentés sous la forme d’un réseau social type facebook avec leur photo et quelques détails.

Exemple de présentation d’une collaboratrice Air France :
Sophie, 32 ans, Responsable Qualité et Projets RH, CELSA, en CDI, Direction des RH. 
Pratique les claquettes, spécialiste des brunchs entre amis et des pâtisseries du Sud Ouest.

 

– Objectif

L’objectif est évidemment de promouvoir l’image d’Air France auprès des candidats afin de les convaincre de postuler.
Contrairement à beaucoup d’autres sites, c’est le moyen mis en œuvre qui change.
Au lieu de longs discours institutionnels, Air France permet aux candidats de « dialoguer » avec des collaborateurs du Groupe via une plateforme de discussion. Le résultat : une image plus vraie, un outils permettant la transparence. 

 

 – Points ports

Prime à l’originalité
La présentation du site et l’originalité du concept donnent envie de consulter quelques questions / réponses pour connaître le ressenti des collaborateurs Air France (notamment ceux qui font partie du métier ou de la classe d’âge à laquelle on appartient). 

La valorisation du point de vue des collaborateurs d’Air France
En donnant la possibilité à ses collaborateurs de porter l’image de leur entreprise à l’externe, le Groupe Air France marque sa confiance dans ses troupes. Cette démarche peut contribuer à motiver certains collaborateurs flattés de pouvoir faire office de « porte-parole » le temps de quelques questions / réponses.
Le nombre de collaborateurs d’Air France participants (plus d’une cinquantaine) et le nombre de questions auxquelles ceux-ci répondent (5 en moyenne) sont des indicateurs qui indiquent que la dynamique a bien pris.

– Points faibles

Une « vraie / fausse » interaction entre candidats et collaborateurs
A la liste des questions préexistantes (qu’on imagine sougneusement triées par la DRH), il nous est donné la possibilité d’ajouter des questions via un formulaire simplifié.
Toutefois, sous réserve que cette question passe le filtre du webmaster, encore faudra-t-il qu’un collaborateur accepte d’y répondre. En effet, il est impossible de poser une question directement à un collaborateur. Par exemple, on ne peut pas sélectionner « Xavier, 26 ans, VIE » et lui demander s’il a été en contact avec la DRH d’Air France pour une éventuelle embauche à l’issue de son contrat.

Le risque du dénigrement
Puisqu’Air France donne la possibilité aux collaborateurs de répondre à tous types de questions, le Groupe accepte le meilleur (valorisation du Groupe) et le moins bon (mise en avant de points faibles, dénigrement).

Ainsi, à la question « Y a-t-il des choses que vous souhaiteriez voir évoluer ? », on peut lire les réponses ci-dessous : 
1- La politique d’avancement interne à l’entreprise, qui ne favorise pas la motivation au sein d’une équipe.
2- Air France reste une grosse machine très lourde, surtout pour ce qui est géré en central. L’informatique, les cycles budgétaires et la gestion des RH semblent épuisants. L’exploitation du Fret a gardé aussi un côté artisanal, familial, convivial. C’est bien mais ça mériterait parfois un peu plus de structure, de gestion.

C’est ce que l’on pourrait appeler « le retour de bâton » d’une telle initiative mais c’est également ce qui la rend plus vraie et plus crédible. En conclusion, on peut donc dire que le site « Inside Air France » est une bonne idée et un bon exemple pour les entreprises qui se veulent « conversantes » !

Pour visiter le site : http://www.inside-airfrance.com