Former pour recruter, la méthode d’Objet Direct

« Formez-vous gratuitement aux dernières technologies » : voici l’accroche utilisée par la SSII Objet Direct pour recruter des consultants informatiques expérimentés.

L’innovation est simple mais efficace : ouvrir ses sessions de formation à l’externe, les organiser en soirée et communiquer auprès des collaborateurs « à l’écoute du marché » afin de les inciter à venir prendre un premier contact…

C’est dans cet esprit qu’Objet Direct a organisé 4 sessions de formation intensives de perfectionnement aux langages informatiques (HTML5, Java…) entre novembre 2010 et janvier 2011. Pour s’inscrire, les candidats devaient préalablement déposer leur CV sur le site de l’entreprise, permettant ainsi aux recruteurs d’effectuer un premier tri sur des critères de compétences et d’expérience. En réunissant une quinzaine de participants par session (1/3 de collaborateurs de l’entreprise et 2/3 d’externes), l’objectif  d’Objet Direct était de recruter une dizaine de collaborateurs.

L’opération « séduction » reposait notamment sur 3 points :

  • mettre en avant la veille technologique réalisée par l’entreprise,
  • démontrer les apports concrets de la politique RH en matière de formation,
  • faire découvrir l’ambiance de l’entreprise avec la présence de collaborateurs internes.

L’histoire ne dit pas si plusieurs collègues d’une société concurrente d’Objet Direct se sont retrouvés à une même session de formation…

Pour lire le communiqué de presse d’Objet Direct, cliquez ici

Publicités

La cooptation via les réseaux sociaux

Tout le monde connaît Facebook et presque tout le monde y a créé son profil virtuel puisque le plus célèbre des réseaux sociaux compte aujourd’hui 300 millions de membres dans le monde.
Voilà un terrain de jeu intéressant que les recruteurs peuvent désormais utiliser pour la cooptation grâce à « workwithme »…

cooptation

  • Le principe

Une application développée par l’agence de communication TMPNEO : « work with me » est louée aux entreprises qui souhaitent faire parler de leurs postes sur Facebook. Ainsi, les entreprises clientes proposent à leurs salariés de télécharger l’application sur leurs profils facebook, ce qui leur permet ensuite de transmettre les offres d’emplois à leurs amis (avec la possibilité de filtrer les offres d’emploi et de créer des « alertes » en fonction de plusieurs critères). Les amis intéressés par ces offres sont ensuite dirigés sur le site recrutement de l’entreprise.

Pour illustrer l’outil, voici 2 vidéos :

1- Cliquez ici pour voir la vidéo explicative réalisée par BFM TV

2- ci-dessous l’interview de TMPNEO (créateur de workwithme) par Newzy.fr

  • Les avantages

1- Les recruteurs peuvent ainsi élargir leur sourcing en ayant la possibilité de toucher un public intéressant. En effet, un collaborateur aura certainement des amis ayant effectué la même formation que lui… et si l’entreprise s’est intéressé à ce collaborateur, pourquoi ne s’intéresserait-elle pas à ses amis d’Ecole ?

2- Lorsqu’un ami vous fait parvenir une offre d’emploi existante au sein de son entreprise, les conditions sont réunies pour que vous cherchiez à obtenir un maximum d’information avant de postuler (quelles sont les conditions de travail, quels sont les enjeux du poste, etc.) ce qui contribue à réduire les candidatures sans motivations réelles. Ainsi, la Directrice de Communication RH d’Areva avance le chiffre de 30% de démissions en moins lors des recrutements réalisés par cooptation.

3- Facebook représente une plateforme d’échanges plutôt tendance, avec une audience relativement jeune, ce qui permet aux entreprises de dépoussiérer ses moyens de communication.

 WWM

  • Le coût et les entreprises utilisatrices

Les premiers groupes utilisateurs de l’application « work with me » lancée en 2008 furent L’Oréal, Areva, CSC et Logica. 
Ces derniers ont du débourser 16.000 € de location pour la première année d’utilisation.

 

Sources : Newzy.fr /01net.com / neodialogue.fr