PwC-Story, le jeu inter-écoles de PwC

PwC  poursuit sa conquête des jeunes diplômés des écoles de commerce et d’ingénieurs avec pour objectif de séduire les meilleurs d’entre eux. Le cabinet d’audit et de conseil a cette année pour objectif de recruter  1140 personnes sur l’exercice 2010-2011. Pour cela, il déploie une nouvelle campagne de recrutement avec notamment le lancement aujourd’hui d’un jeu en ligne, PwC Story  pour promouvoir ses métiers auprès des étudiants. Cette campagne s’inscrit dans la ligne du nouveau positionnement global de la marque PwC déployé dans l’ensemble du réseau PwC.

Sur un marché de l’emploi plus favorable aux entreprises où le secteur de l’audit et du conseil est souvent perçu comme une valeur refuge par les jeunes diplômés, PwC lance une campagne de communication de recrutement qui affirme son leadership. Le cabinet d’audit et de conseil met également en avant son rôle de formateur de profils d’excellence qui peuvent débuter là leur carrière et devenir à leur tour ses futurs clients. Sur l’exercice 2010-2011, PwC prévoit de recruter 1140 personnes parmi lesquels 760 collaborateurs et 380 stagiaires. L’entreprise recherche 450 jeunes diplômés et 310 expérimentés. Le cabinet recrute pour ses métiers d’audit, d’expertise comptable, de conseil et ses activités juridiques et fiscales.

PwC déploie une campagne de communication RH réalisée par l’agence TMP NEO  articulée autour d’une nouvelle promesse  employeur. Cette promesse s’appuie sur  trois idées : PwC est un accélérateur de carrière, qui propose des missions variées et offre un environnement d’excellence.

La campagne s’articule autour :

  • d’une nouvelle présence sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter,
  • d’une série d’insertions publicitaires dans la presse,
  • de  la réalisation d’un stand dédié aux forums écoles mettant en scène le principe de réalité augmentée,
  • et d’un jeu sur les réseaux sociaux.

PwC  Story

PwC lance à partir du 4 octobre un nouveau jeu inter-grandes écoles auprès des étudiants de 20 campus baptisé PwC-Story.com.  Conçu sur le principe du storytelling, ce jeu invite des équipes de trois étudiants accompagnées par des coachs, collaborateurs de PwC, à inventer l’histoire d’une entreprise à partir de données fictives et à la publier sur un  blog dédié. Dans un second temps, les étudiants devront promouvoir leur histoire via une vidéo « bande annonce » publiée sur leur page Facebook et leur compte Twitter. Les vidéos seront ensuite disponibles sur le site du jeu afin que les internautes puissent voter pour leurs vidéos préférées. Les équipes gagnantes seront sélectionnées selon plusieurs critères tels que la qualité de l’histoire, le buzz suscité, la vidéo.

3 prix seront remis aux meilleures équipes. Des applications Iphone et Android, et une version mobile du site pwc-story.com permettront également aux internautes de suivre l’évolution des équipes pendant la durée du jeu.

« PwC Story fait entrer les étudiants dans la réalité des métiers de PwC et doit leur donner envie de nous rejoindre. Il les immerge de façon engagée auprès d’un client fictif et lui donne la mesure de l’excellence de nos métiers, au service de la création de valeur pour nos clients. » explique Anik Chaumartin, associée responsable des ressources humaines de PwC en France.

Un nouveau positionnement de marque

La campagne de recrutement est déclinée dans la ligne du nouveau branding PwC déployé progressivement depuis quelques jours dans les 154 pays du réseau. PwC a rénové son système de marque de façon à traduire un engagement accru au bénéfice de ses clients, de ses collaborateurs et des communautés au sein desquelles il opère.

« Notre nouvelle identité de marque, unifiée et simplifiée (de 22 à 3 lettres !), traduit une volonté forte de différenciation et exprime davantage de proximité et de chaleur. Surtout, elle se veut le symbole d’un engagement plus fort encore dans la relation avec nos clients, collaborateurs et autres parties prenantes  »  explique Sébastien Delerue, directeur de la communication de PwC en France.

Source : communiqué de presse PwC du 4 octobre 2010

Un nouveau business game pour L’Oréal

What R U up 4 ? « REVEAL by L’ORÉAL est un Business Game révolutionnaire qui révélera vos préférences professionnelles au travers d’une aventure fun et ludique. En jouant REVEAL, vous découvrirez ce que pourra être votre futur dans un business global… »

Voici l’accroche de L’Oréal pour présenter son nouveau business game « Reveal By L’Oréal ». Depuis le 26 janvier, le groupe de cosmétiques a mis en ligne son nouveau jeu d’entreprise qui va certainement s’imposer comme l’incontournable en matière d’outil de recrutement en ce début d’année 2010. L’Oréal n’en est pas à son coup d’essai puisque son premier business game remonte à 1992 avec « Brandstorm », un cas d’entreprise marketing sur lequel s’affrontent des équipes d’étudiants issus des grandes écoles.

 

En quoi consiste ce jeu d’entreprise ?

Dans « Reveal by L’Oréal », on incarne son propre personnage qui embauche pour son premier jour au siège de L’Oréal. Sur le modèle des « SIMS » dans une version business, on se déplace dans les bureaux de l’entreprise. Après avoir rencontré la Responsable des RH qui nous explique brièvement la culture L’Oréal et le parcours d’intégration des nouveaux embauchés, on rencontre sa future hiérarchie et le jeu est lancé ! L’objectif est de cumuler des points, en créant des contacts avec ses nouveaux collègues, en effectuant certaines missions, en répondant à des quizz, etc.

Quels intérêts pour les joueurs ?

1/ Obtenir des conseils de carrière personnalisés
En fin de partie, chaque joueur est censé recevoir un « bilan personnalisé » permettant de recueillir des idées de carrières en fonction de ses qualités et aptitudes professionnelles. Ce bilan est rendu possible grâce à l’analyse des réponses données par le joueur aux multiples QCM remplis au cours du jeu.

2/ Gagner un voyage
Pour ce qui est des cadeaux, des points gagnés tout au long du jeu permettent de déterminer un classement général parmi les joueurs du monde entier. La récompense promise aux 6 meilleurs participants est un séjour de 5 jours à Paris.

3/ Postuler au sein du Groupe
Les meilleurs participants seront invités à postuler au sein du Groupe et « la crème de la crème » pourra passer deux jours dans la filiale L’Oréal de leur pays.

 Quels intérêts pour L’Oréal ?

1/ Valoriser son image employeur
L’Oréal, qui bénéficie déjà d’une solide image employeur, confirme son statut de « grand groupe international » avec ce jeu et se positionne ainsi au premier plan pour toucher la très convoitée « Génération Y ». Sur la forme, « Reveal by L’Oréal est un mini site internet très poussé du point de vue graphismes et animations. Sur le fond, il est un merveilleux outil de diffusion de messages sur la promotion de la diversité et les conditions de travail.

2/ Communiquer sur ses métiers et opportunités de carrières
Le jeu est un outil de promotion de la diversité des métiers de L’Oréal. A travers des quizz connaissances et des vidéos, les joueurs font la connaissance des 5 principaux métiers du Groupe : marketing, R&D, industrie et supply chain, finance et business development.

3/ Recruter les futurs talents en diversifiant ses canaux de recrutement
D’une part, le jeu permet à L’Oréal de toucher les étudiants du monde entier, y compris ceux issus d’écoles avec lesquelles le groupe n’a aucun partenariat. D’autre part le jeu permet d’opérer une présélection des candidats en fonction de leurs résultats. Ainsi, le Groupe peut efficacement filtrer les candidatures avant de débuter une série d’entretiens de recrutement en face à face.

Quels sont les particularités du jeu ?

1/ Un jeu accessible à tous
Pas besoin de faire partie d’une Grande Ecole pour jouer à Reveal by L’Oréal. Contrairement à la plupart des business games, ce jeu d’entreprise est ouvert à tous les étudiants, sans critère de formation.

2/ Un jeu entièrement en anglais
Il n’y a aucun critère de formation pour jouer à Reveal by L’Oréal mais les joueurs doivent avoir un très bon niveau d’anglais puisque le jeu est entièrement écrit dans la langue de Shakespeare. Une anomalie de la part d’un grand groupe français ? Certainement pas… l’anglais étant très utilisé au sein du Groupe, le jeu un très bon outil de sélection pour s’assurer que les candidats maîtrisent parfaitement ce pré requis (à l’écrit). 

3/ L’utilisation des codes de communication de la « Génération Y ». 
Ce jeu, résolument tourné Web 2.0, nécessite de recueillir des informations sur la toile pour résoudre les quizz. Il fait surtout son entrée remarquée sur les réseaux sociaux tels que Facebook puisque les joueurs doivent inviter leurs amis à rejoindre le business game (via une page Facebook) afin de gagner des points.

Comment ce jeu d’entreprise a-t-il été créé ?

Pour la création de ce jeu qui aurait demandé près de 18 mois de travail, L’Oréal aurait notamment fait appel à deux acteurs externes :

– L’agence de communication TMPNeo pour la création de la plate-forme web
– Le cabinet de conseil CUBIKS pour la  construction des tests d’évaluation des compétences (à travers les QCM) permettant l’établissement du bilan personnalisé.

 

En visant la mobilisation d’un tiers de ses stagiaires via son nouveau jeu d’entreprise, L’Oréal frappe un grand coup en terme de communication RH. Rien de tel pour prendre l’avantage dans la guerre des talents qui s’amplifiera encore davantage lors de la période d’après crise…

A consulter pour plus d’informations :

Article Les Echos.fr du 29/01/10

Communiqué de Presse du groupe L’Oréal