Les jeunes diplômés et le marché du travail

Les efforts déployés par les entreprises pour recruter les jeunes diplômés sont particulièrement liés à l’état du marché du travail. D’où l’intérêt de s’y intéresser de plus près. Cela tombe bien puisque des statistiques ont été réalisées au début du mois d’octobre 2009… Qui a demandé ces chiffres ? C’est Martin Hirsch, Haut Commissaire à la Jeunesse, qui a commandé une enquête auprès de l’institut TNS SOFRES sur la situation des jeunes diplômés au regard de l’emploi.

Cette étude, rendue publique le 26 octobre 2009, a été réalisée à partir d’un échantillon représentatif de 1000 étudiants diplômés ou en fin de formation supérieure (BTS, licence pro, Master, école de commerce et d’ingénieur, etc.) parmi lesquels 30% avaient trouvé un emploi, 30% occupaient un emploi d’attente ou étaient en stage et 40% étaient à la recherche d’un emploi.

recherche emploi      tns-sofres

Si vous souhaitez consulter la restitution des résultats de l’étude, cliquez ici.

Voici quelques statistiques intéressantes à retenir :

  • 51% des jeunes diplômés (JD) sont à la recherche d’emploi ou ont un petit boulot sans rapport avec l’emploi recherché
  • En moyenne, 22 CV ont été envoyés au cours de la recherche d’emploi par les JD ayant trouvé un job
  • Le top 3 des outils de recherche les plus utilisés dans la recherche d’emploi sont les job boards (81%), les candidatures spontanées (77%) et les sites internet des entreprises (73%)
  • 40% des étudiants estiment que les job boards sont le moyen le plus efficace de trouver un emploi 
  • 90% des JD ont le sentiment qu’il est « assez » voire « très » difficile de trouver un emploi stable
  • 78% des JD se disent prêts à revoir leurs prétentions salariales à la baisse pour trouver un emploi
  • 58% des JD ont le sentiment que les entreprises ne recrutent pas

Dans son communiqué de presse, Martin Hirsch concède que « l’enquête confirme les difficultés particulières rencontrées par les jeunes diplômés cette année et montre que les jeunes diplômés sont prêts à adapter leurs comportements aux réalités du marché du travail. »

Néanmoins, les entreprises n’ont pas intérêt à relacher complètement leurs efforts de recrutement et de relations avec les jeunes diplômés, au  risque de le payer lors de l’après crise…

La dégradation du marché de l’emploi n’est pas terminée

Les chiffres du Pôle Emploi et de la DARES ont été dévoilés ce mercredi 26/08 : progression du nombre de demandeurs d’emploi de 0,4% en juillet 2009.

Avec une hausse des demandeurs d’emploi de 25,6% en un an (catégories A et B), les chiffres nous rappellent que le marché de l’emploi continue de se dégrader (contrairement à ce que l’on aurait pu croire en lisant les chiffres du chômage au mois de juin qui avaient enregistrés une « baisse surprise » de -0,7%).

pole-emploi

Pour aller plus loin :

• Taux de chômage en France
En comparaison avec une population active qui oscille autour de 28 millions de personnes, le taux de chômage en France s’établissait à 9% de la population active au 1er trimestre 2009 (source BIT).

 • Nombre de demandeurs d’emploi par catégories (en juillet 2009)
2.535.200 demandeurs d’emploi classés en catégories A et B
3.668.100 demandeurs d’emploi classés en catégories A, B et C
4.180.200 demandeurs d’emploi classés toutes catégories

 Rappel :
– Catégorie A = personnes sans emploi, tenus de faire des actes positifs de recherche
– Catégorie B = personnes ayant une activité réduite courte (< 78 heures / mois)
– Catégorie C = personnes ayant une activité réduite courte (> 78 heures / mois)
– Catégorie D = personnes non disponible immédiatement (stage, formation, maladie)
– Catégorie E = personnes non tenues de faire des actes positifs de recherche

Sources :
Communiqué de presse du ministère de l\’Économie
Article de La Tribune le 26/08/09

Baisse des offres d’emploi / Augmentation des demandeurs d’emploi

Dans son n° 28 du 3ème trimestre 2009, le baromètre Apec du 3e trimestre 2009 confirme la dégradation du marché de l’emploi cadre.

Je vous invite à lire cette étude exhaustive en cliquant sur le lien ci-dessous : 
http://www.leschiffresapec.fr/#/accueil/

en baisse

En résumé :

Constats :
– Le volume des offres d’emploi cadre confiées à l’Apec a diminué de 34 % par rapport au second trimestre 2008.

 Prévisions :
– Seules 35% des entreprises interrogées prévoient de recruter au moins un cadre au cours des trois prochains mois
– Le taux de chômage poursuivrait sa hausse amorcée dès le début 2008 pour atteindre environ 10 % au quatrième trimestre 2009, revenant ainsi à son niveau de 1999.

 Conséquences :
– Baisse des volumes d’embauches
– Plus de candidatures reçues par les entreprises pour une même offre