Former pour recruter, la méthode d’Objet Direct

« Formez-vous gratuitement aux dernières technologies » : voici l’accroche utilisée par la SSII Objet Direct pour recruter des consultants informatiques expérimentés.

L’innovation est simple mais efficace : ouvrir ses sessions de formation à l’externe, les organiser en soirée et communiquer auprès des collaborateurs « à l’écoute du marché » afin de les inciter à venir prendre un premier contact…

C’est dans cet esprit qu’Objet Direct a organisé 4 sessions de formation intensives de perfectionnement aux langages informatiques (HTML5, Java…) entre novembre 2010 et janvier 2011. Pour s’inscrire, les candidats devaient préalablement déposer leur CV sur le site de l’entreprise, permettant ainsi aux recruteurs d’effectuer un premier tri sur des critères de compétences et d’expérience. En réunissant une quinzaine de participants par session (1/3 de collaborateurs de l’entreprise et 2/3 d’externes), l’objectif  d’Objet Direct était de recruter une dizaine de collaborateurs.

L’opération « séduction » reposait notamment sur 3 points :

  • mettre en avant la veille technologique réalisée par l’entreprise,
  • démontrer les apports concrets de la politique RH en matière de formation,
  • faire découvrir l’ambiance de l’entreprise avec la présence de collaborateurs internes.

L’histoire ne dit pas si plusieurs collègues d’une société concurrente d’Objet Direct se sont retrouvés à une même session de formation…

Pour lire le communiqué de presse d’Objet Direct, cliquez ici

Publicités

Bilan des tendances du recrutement en 2010

Les best of et les rétrospectives envahissent les médias en cette fin d’année… Vous n’y échapperez pas ici !

En lisant ce blog en 2010, vous avez pu noter certaines tendances.

  • Facebook est devenu incontournable dans la communication recrutement des entreprises…
    • GDF SUEZ, PWC et la RATP y ont relayé leurs opérations de recrutement
  • … ce qui a contribué au fort développement de la fonction de community manager.
    • La page PSA My Experience constitue l’un des nombreux exemples
  • Par ailleurs, les budgets serrés pendant la crise ont incité à un recentrage des actions sur l’essentiel.
    • GFI et Akka ont convié leurs candidats à des soirées thématiques tandis que Cultura rencontrait les candidats dans ses magasins

  

Pour compléter ce bilan, Taleo, Talentys et Viadeo ont établi les tops et les flops RH de l’année 2010 lors de la 3ème édition du petit-déjeuner « Innovations RH 2011 ».

Pour le recrutement, on notera le développement de la marque employeur dans la catégorie top, tandis que les serious game et les nouveaux modèles de sites d’emploi font partie des flops 2010 !

Consultez ci-dessous le compte-rendu de la conférence :



Enfin pour terminer l’année sur une note de légèreté et pour changer des innovations côté recruteurs, je vous propose de visionner cette pub qui met à l’honneur l’innovation côté candidat…… En tant que recruteur, je ne vous le souhaite pas pour 2011 !

« Stage and drink », la formule Akka

« Entrez prendre un verre, ressortez avec un stage », voilà l’accroche d’Akka Technologie pour attirer les étudiants à la recherche d’un stage !

En cette fin d’année, Akka Technologie participe aux forums organisés par les écoles d’ingénieurs pour proposer des stages aux étudiants… comme toutes les entreprises du secteur… mais pour se différencier de ses concurrents (notamment Alten et Altran), Akka Technologies distribue des flyers aux candidats pour les convier à une soirée. Une soirée étudiante ? Presque : une soirée « cocktail » pour recruter des stagiaires en fin d’études.

Pour cibler ses écoles cibles (Ensta, Centrale Paris, Centrale Lyon, Insa Toulouse, etc.), Akka organise 3 dates en novembre dans les villes de Paris, Lyon et Toulouse.

Le principe : les candidats se rendent sur le compte Facebook d\’Akka, cliquent sur « j’aime » (pour faire le buzz de l’évènement) et reçoivent leur « pass VIP ».

L’objectif de la soirée : échanger avec les managers, ingénieurs et équipes de recrutement autour d’un verre (et de son CV) pour décrocher l’un des 100 stages de fin d’études à pourvoir.

Pour motiver les étudiants, en plus de l’atmosphère ambiancée du bar, quelques cadeaux à gagner par tirage au sort : un IPAD, un IPOD et un smartphone.

A lire également dans ce blog sur le même thème :

GDF SUEZ renforce sa marque employeur avec « The Golden Mission »

Avec 6 900 recrutements de prévus au cours de l’année 2011, GDF-SUEZ est au 5ème rang du palmarès des entreprises qui recrutent le plus (palmarès Le Figaro Economie du 13/09/2010). Pourtant, GDF-SUEZ est encore peu connue parmi les grands employeurs français (la fusion entre GDF et Suez ne date que de juillet 2008). C’est pourquoi ce géant de l’énergie, de l’eau et de l’environnement devra imposer sa marque employeur pour faire face à ses importants besoins de recrutements.

C’est par l’intermédiaire d’un concours vidéo 2.0 que GDF-SUEZ a choisi de lancer son opération de communication à destination des étudiants en écoles d’ingénieurs et de commerce : THE GOLDEN MISSION.

Le concept de l’opération

Depuis le 1er octobre 2010, GDF-SUEZ fait découvrir ses activités et ses métiers à travers les regards de 4 jeunes diplômés qui ont gagné un tour du monde de 6 mois. Les 4 Golden Trotters, répartis en 2 équipes composées d’un profil ingénieur et d’un profil école de commerce, parcourent une quinzaine de pays dans le cadre d’un VIE de 6 mois. En immersion au cœur des métiers de GDF-SUEZ, ils restituent leur périple à travers un blog qui sert également de plateforme de communication à GDF-SUEZ pour toucher ses cibles étudiantes.

Sur les 200 000 collaborateurs de GDF-SUEZ, 50% travaillent hors de l’hexagone, d’où l’intérêt pour GDF-SUEZ de faire la promotion de ses carrières à l’international. Ainsi, la Golden Mission fait notamment la promotion des dispositifs « VIE » en proposant aux étudiants de voyager et de découvrir l’ensemble des métiers du Groupe.

Le buzz développé autour de l’opération

Pour promouvoir l’opération, GDF-SUEZ a lancé un concours auprès des étudiants en écoles d’ingénieurs et de commerce françaises et belges. Le but du concours : créer et mettre en ligne une vidéo illustrant ses idées et points de vue sur les thématiques énergétiques et environnementales.

Porté par un dispositif de communication orienté vers le web, le lancement du concours a été annoncé grâce à la promotion de deux films viraux et d’une campagne d’e-mailing ciblée vers les étudiants. Pour accroître la visibilité de l’opération, une campagne de promotion grâce à des bannières vidéos a également été réalisée sur des sites communautaires : TF1.fr, YouTube, Dailymotion, Facebook, Linkedin, Viadeo, Deezer… Un relais de «net-influence» a par ailleurs été imaginé à destination des blogueurs grâce à des actions ciblées comme l’organisation sur une journée d’une «mini – Golden Mission» au sein de deux sites de GDF SUEZ.

En moins d’une semaine, le concours vidéo 2.0 a généré plus de 52 000 connections sur le site de l’opération, 22 000 visionnages des vidéos sur Youtube et 1 000 fans sur la page Facebook de l\’opération.

Génération Horizons : le site marque employeur GDF-SUEZ

Il y a un an, GDF-SUEZ lançait « Génération Horizons », un concept fédérateur et ouvert, vecteur de sa marque employeur. A la croisée de « génération Y » et des activités liées au développement durable « Horizon », cette marque vise à attirer les jeunes diplômés.

http://www.generationhorizons.com/

C’est sur ce site que GDF-SUEZ relaie ses vidéos métiers, ses offres d’emplois et de stages et ses actions écoles.

 

Les relations écoles sont largement présentées sur le site generationhorizons.com. GDF-SUEZ présente ainsi :

  • son réseau « campus » constitué de différents acteurs : les Campus Link (étudiants relais en 1ère ou 2ème année d’écoles d’ingénieurs), les Campus Partners (jeunes embauchés) et les Ambassadeurs (cadres dirigeants, anciens des écoles),
  • les actions écoles auxquelles participe le Groupe (exemple du challenge du monde des grandes écoles et universités : http://www.cdmge.fr/site/home.html)
  • l’agenda  des forums écoles et salons de recrutement,
  • les contacts pour effectuer des demandes de sponsoring,
  • le tout étant résumé dans des newsletters (http://www.generationhorizons.com/pdf/campusnews_n1_fr_fr.pdf)

 

Rendez-vous sur le blog de l’opération pour suivre les aventures des 4 jeunes reporters de la « Golden Mission »  jusqu’en mars 2011. Ce sera l’occasion d’observer ce sur quoi GDF-SUEZ souhaite communiquer auprès des étudiants…

 

 

Pour en savoir plus, lire les communiqués de presse :

PwC-Story, le jeu inter-écoles de PwC

PwC  poursuit sa conquête des jeunes diplômés des écoles de commerce et d’ingénieurs avec pour objectif de séduire les meilleurs d’entre eux. Le cabinet d’audit et de conseil a cette année pour objectif de recruter  1140 personnes sur l’exercice 2010-2011. Pour cela, il déploie une nouvelle campagne de recrutement avec notamment le lancement aujourd’hui d’un jeu en ligne, PwC Story  pour promouvoir ses métiers auprès des étudiants. Cette campagne s’inscrit dans la ligne du nouveau positionnement global de la marque PwC déployé dans l’ensemble du réseau PwC.

Sur un marché de l’emploi plus favorable aux entreprises où le secteur de l’audit et du conseil est souvent perçu comme une valeur refuge par les jeunes diplômés, PwC lance une campagne de communication de recrutement qui affirme son leadership. Le cabinet d’audit et de conseil met également en avant son rôle de formateur de profils d’excellence qui peuvent débuter là leur carrière et devenir à leur tour ses futurs clients. Sur l’exercice 2010-2011, PwC prévoit de recruter 1140 personnes parmi lesquels 760 collaborateurs et 380 stagiaires. L’entreprise recherche 450 jeunes diplômés et 310 expérimentés. Le cabinet recrute pour ses métiers d’audit, d’expertise comptable, de conseil et ses activités juridiques et fiscales.

PwC déploie une campagne de communication RH réalisée par l’agence TMP NEO  articulée autour d’une nouvelle promesse  employeur. Cette promesse s’appuie sur  trois idées : PwC est un accélérateur de carrière, qui propose des missions variées et offre un environnement d’excellence.

La campagne s’articule autour :

  • d’une nouvelle présence sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter,
  • d’une série d’insertions publicitaires dans la presse,
  • de  la réalisation d’un stand dédié aux forums écoles mettant en scène le principe de réalité augmentée,
  • et d’un jeu sur les réseaux sociaux.

PwC  Story

PwC lance à partir du 4 octobre un nouveau jeu inter-grandes écoles auprès des étudiants de 20 campus baptisé PwC-Story.com.  Conçu sur le principe du storytelling, ce jeu invite des équipes de trois étudiants accompagnées par des coachs, collaborateurs de PwC, à inventer l’histoire d’une entreprise à partir de données fictives et à la publier sur un  blog dédié. Dans un second temps, les étudiants devront promouvoir leur histoire via une vidéo « bande annonce » publiée sur leur page Facebook et leur compte Twitter. Les vidéos seront ensuite disponibles sur le site du jeu afin que les internautes puissent voter pour leurs vidéos préférées. Les équipes gagnantes seront sélectionnées selon plusieurs critères tels que la qualité de l’histoire, le buzz suscité, la vidéo.

3 prix seront remis aux meilleures équipes. Des applications Iphone et Android, et une version mobile du site pwc-story.com permettront également aux internautes de suivre l’évolution des équipes pendant la durée du jeu.

« PwC Story fait entrer les étudiants dans la réalité des métiers de PwC et doit leur donner envie de nous rejoindre. Il les immerge de façon engagée auprès d’un client fictif et lui donne la mesure de l’excellence de nos métiers, au service de la création de valeur pour nos clients. » explique Anik Chaumartin, associée responsable des ressources humaines de PwC en France.

Un nouveau positionnement de marque

La campagne de recrutement est déclinée dans la ligne du nouveau branding PwC déployé progressivement depuis quelques jours dans les 154 pays du réseau. PwC a rénové son système de marque de façon à traduire un engagement accru au bénéfice de ses clients, de ses collaborateurs et des communautés au sein desquelles il opère.

« Notre nouvelle identité de marque, unifiée et simplifiée (de 22 à 3 lettres !), traduit une volonté forte de différenciation et exprime davantage de proximité et de chaleur. Surtout, elle se veut le symbole d’un engagement plus fort encore dans la relation avec nos clients, collaborateurs et autres parties prenantes  »  explique Sébastien Delerue, directeur de la communication de PwC en France.

Source : communiqué de presse PwC du 4 octobre 2010

GFI reçoit ses candidats au cours de soirées thématiques

Dans un secteur d’activité (SSII) qui reste parmi les plus actifs du marché de l’emploi, GFI Finance a pris l’habitude d’innover afin de se distinguer auprès des candidats.

  • Soirée salsa

En 2008, GFI avait organisé une série de « speed recruting salsa » dans le but d’identifier une centaine de candidats (ingénieurs d’études, analystes fonctionnels, chefs de projets, etc.). Suite à une présélection mail et téléphonique, des invitations furent envoyées aux profils les plus intéressants pour participer à l’une des sessions organisées dans un lieu branché.
La soirée se déroulait 
en trois parties : accueil des candidats autour d’un cocktail pendant la présentation de la société, de rapides entretiens avec les responsables RH puis une initiation à la salsa au milieu de la piste de danse.

  • Soirée poker

Il y a quelques semaines, la région Ouest de GFI poursuivait les initiatives originales en lançant une soirée « speed recruiting poker » dans un restaurant de Nantes. Le programme était sensiblement le même qu’en 2008 : présentation de la société, entretiens face à un binôme recruteur / commercial, cocktail avec les collaborateurs de GFI et participation à une partie de pocker.

  • Soirée rugby

 
Enfin, dans quelques jours, GFI Sud Ouest inaugurera une soirée « speed recruiting rugby » La soirée se tiendra au stadium de Toulouse.
Au programme : visite du stade, rencontre avec Jean-Baptiste Elissalde, échanges sur le thème du rugby et des valeurs transposées dans la société GFI, et bien sûr… entretiens de recrutement !

Les points forts de ces soirées thématiques sont nombreux : faire parler de l’entreprise en organisant un évènement original, véhiculer une image dynamique de l’entreprise, valoriser la bonne ambiance qui règne en interne, échanger de manière privilégiée avec une sélection de candidats afin de leur donner envie d’intégrer l’entreprise, etc.

Néanmoins, suite à ces situations toujours très « fun et détendues », attention au retour à la réalité lorsque pour les candidats qui intégront l’entreprise… Cela ressemble beaucoup à la blague du DRH qui décrit le paradis aux candidats… Si vous ne la connaissez pas, cliquez ici : http://fautrigoler.free.fr/html/drh.html

Cultura rencontre les candidats dans ses magasins

Comment recruter 30 managers de rayons dans un secteur d’activité où ce type de profil est très recherché par les entreprises ? La réponse de Cultura : organiser des forums de recrutement… directement dans ses magasins !

Des forums en magasins ??!?

Dans un premier temps, Cultura a fait le buzz sur les sites d’emploi et les réseaux sociaux. Les candidats étaient alors invités à s’inscrire sur le site recrutement de l’enseigne. Suite au traditionnel dépôt de CV, les candidats reçurent une invitation pour se rendre dans l’un des 12 magasins participants à l’opération.
Sur place, les candidats furent reçus par les responsables recrutements et les directeurs de magasins dans un format à la frontière du forum de recrutement et du speed jobdating. Ceux qui passèrent cette étape avec succès, furent ensuite convoqués à une session de recrutement plus classique dans l’une des antennes régionales de l’enseigne.

 

Quels avantages ?

Se démarquer de la concurrence, faire parler de soi, contourner le système de forums traditionnels, créer du flux dans ses magasins, rencontrer les candidats dans un cadre informel, s’entretenir avec un grand nombre de personnes, recevoir les candidats dans leur futur environnement de travail, etc. Autant de bonnes raisons de mettre en œuvre ce type de démarche.

Dans le même esprit, voir les articles de ce blog qui reviennent sur les initiatives d’H&M et de BNP Paribas.